Michel Butor et les Cahiers du Museur

Au top
mercredi 24 janvier 2018 17:00
6 Rue Dr Jacques Guidoni, 06000 Nice, France
0966890274
Présentation à partir de 17h « Les Cahiers du Museur » en présence d'Alain Freixe et lecture à 19h30 Michel Butor et les Cahiers du Museur Mes rencontres avec Michel Butor, je les dois à Raphaël Monticelli, à notre compagnonnage de plus de 20 ans maintenant. Ce fut d’abord un entretien pour la Revue Friches (N°61-Hiver 1998), puis un entretien pour la revue La Sape, paru en 2001 dans son N°55/56, Voir/entendre dans les couleurs du silence, réalisé par écrit au long de quelques mois où je restais toujours surpris par l’écoute et la générosité dans l’échange de Michel Butor. Ce fut ensuite, Chanter au bord du gouffre, entretien pour notre Basilic en 2003 à l’occasion de la parution de son livre aux éditions de l’Amourier Au rendez-vous des amis. Le dernier parut dans l’Humanité en 2004 Michel Butor, au futur, toujours. Ce fut ensuite une présence attentive et fidèle à ce qui devint Les Cahiers du Museur, qui produisant Cahiers et livres, confrontant textes et images - livres d’artistes et/ou œuvres croisées - est devenue, les faits s’imposant, un catalogue, un « rendez-vous des amis ». Michel Butor a partagé notre aventure au travers de nos 3 collections principales. Dans la collection « A Côté », 7 titres avec Joël Frémiot, Martin Miguel, Jean-Jacques Laurent, Gino Gini, Fernanda Fedi, Max Partezana, Henri Maccheroni; un titre dans la collection « Connivences » où je me suis plu à réunir autour de Michel Butor, les amis Martin Miguel et Max Charvolen ; enfin un titre dans la collection Mano a Mano avec martin Miguel, collection qui doit tant à sa conception des rapports entre l’image et le texte. Par delà sa mort, ce 24 août 2016 , quelque chose de sa voix d’encre continuera à nous parvenir. Ici et là, des textes, des poèmes, des livres en cours d’élaboration attendent. Pour ce qui concerne Les Cahiers du Museur, Michel Butor nous avait confié en mai dernier 2 poèmes : l’un pour Patrick Soladie (collection A Côté), l’autre pour Martin Miguel (collection Connivences). Le maître d’œuvre du chantier d’écriture a disparu, il a laissé en partant la porte de l’atelier ouverte. Pour nous. Alain Freixe Entrée libre Galerie Depardieu 6 rue du docteur Jacques Guidoni 06000 Nice Tel 0 966 890 274 www.galerie-depardieu.com