Rencontre , dédicace

Au top
samedi 17 janvier 2015 15:00
Agen, France
Fabrice, dans les lettres qu’il écrit à Clotilde, ne sait pas parler d’autre chose que du livre sur le magnétisme animal qu’il est chargé de corriger à la demande de son patron, professeur atypique d’hygiène médicale, qui s’intéresse à cette question et qui a l’intention d’y consacrer une publication. Le magnétisme animal est la « découverte » de Mesmer qu’il introduisit à Paris en 1778, au début du règne de Louis XVI. Fabrice, qui traite avec le plus grand sérieux du sujet qu’il communique à Clotilde, plonge la jeune fille dans un état comparable à celui qu’éprouvent les magnétisés et se fait à son insu, magnétiseur. Ainsi une romanesque relation au curieux destin se déroule dans les années 50, époque du commencement d’une transhumance sociale confrontée aux milieux universitaires élitistes, dans un univers suggéré improbable, aux couleurs d’un sud-ouest d’après-guerre, qui marie science et art et fait croire aux guérisons miraculeuses. André Carcenac est médecin-chef émérite des hôpitaux psychiatriques, et licencié en histoire de l’art et archéologie.